Assemblée Générale de l’Association d’Aide à Domicile du Canton de Lormes

Une année d’investissement et de développement

L’Assemblée générale de l’Association d’Aide à Domicile du Canton de Lormes s’est déroulée à la Mairie de Marigny l’Eglise dans la belle salle du conseil municipal. Une quarantaine de personnes étaient présentes pour ce temps de bilan annuel et de projection pour le fonctionnement de l’aide à domicile sur le territoire.

La présidente Marie Noëlle GAUTHERON a présenté un rapport moral très positif en mettant en avant des fonctionnements administratifs, financiers et opérationnels très positifs. Son propos a relaté l’importance de l’audit externe réalisée sur le service  préconisant un temps de réunion a développer pour améliorer les échanges de pratique entre les  professionnels intervenants à domicile. Il faut être constructif pour mieux répondre aux besoins des personnes âgées du territoire.

Notre association  reste tributaire de la fluctuation et de l’évolution des états de santé morale et physique de nos bénéficiaires et nécessite des ajustements d’intervention  et un pilotage compliqué des plannings pour satisfaire toute la population.

Elodie SILVAIN, responsable du service a présenté des chiffres en progression avec une augmentation avec 17432 heures d’interventions ce qui représente une hausse de 17,5%. L’évolution du kilométrage parcouru  est en relation directe avec la hausse d’activité. Elle souligne que les partenaires doivent s’interroger sur le coût important des trajets au regard du tarif de remboursement de 0.37 centimes du kilomètres.

Patrice MILLOT, Directeur a démontré l’importance de densifier l’offre des services et de travailler en synergie avec tous les professionnels. Le travail de coordination mené par Elodie SILVAIN grâce à l’aide de la Conférence Des Financeurs prend forme, les effets sont en cours et renforcent  les collaborations sur le terrain. Un autre projet sur l’aménagement du domicile est en cours. Le service a également  intégré un dispositif de relayage et de répit  avec Chatillon en Bazois et Moulin Engilbert et  porté par le CCAS de Nevers et par un appel à projet de l’Agence Régionale de Santé. Cette action vise à proposer des solutions de  relayage et de répit  aux aidants à domicile. Cette compétence est une plus-value pour nos bénéficiaires et leur entourage. Les études démontrent que les services d’aide à la personne doivent évoluer pour  préparer une montée en puissance rapide des besoins des personnes  à domicile, notamment en perte d’autonomie.

Sur le plan financier, la présentation de Valérie GEENEN fait apparaître le résultat est positif d’environ 5000 euros. Des Coûts importants se sont additionnés avec notre installation à la Maison de santé, les formations du personnel et les temps de déplacements d’intervention qui ont doublé en 2 ans. Les temps de déplacements correspondent bien à l’évolution de nos interventions et le coût en temps et argent pour nos agents sont lourds, trop lourds, l’Union Nationale des Aides le dénonce et cherche des sources de financement auprès des partenaires.

Le service a également  intégré un dispositif de relayage et de répit  avec Chatillon en Bazois et Moulin Engilbert porté par le CCAS de Nevers au travers d’ un appel à projet de l’Agence Régionale de Santé. Cette action vise à proposer des solutions de  relayage et répits aux aidants à domicile. Cette compétence est une plus-value pour nos bénéficiaires et leur entourage. Les études démontrent que les services d’aide à la personne doivent évoluer et  préparer une montée en puissance rapide des besoins des personnes  à domicile et notamment en perte d’autonomie.

Sur le plan financier, le résultat est positif d’environ 5000 euros. Des Coûts importants se sont additionnés avec l’ installation du service à la Maison de santé, les formations du personnel et les temps de déplacements d’intervention qui ont doublé en 2 ans. Les temps de déplacements correspondent bien à l’évolution de nos interventions et les coûts en temps et argent pour nos agents sont lourds, trop lourds, l’Union Nationale des Aides le dénonce et cherche des sources de financement auprès des partenaires.

Fabien BAZIN Vice-Président du Conseil Départemental de la Nièvre en charge de l’autonomie a souligné le travail positif de l’association et a eu un temps d’échange avec les personnes présentes.

Il encourage toutes formes de collaboration pour aider les personnes en situation d’isolement.

Un temps convivial a suivi autour du verre de la solidarité.

Le  rendez-vous de fin d’année est fixé au 11 décembre 2019 pour le goûter de Noel en décembre 2019.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.